Un laboratoire moderne pour Hérico : du rêve à la réalité

Cette dernière année a connu une mobilisation sans précédent des ressortissants de Hérico, pour doter la sous-préfecture de structures ayant un impact concret sur la vie de la population.

À cet effet, moins d’un an après la livraison d’une ambulance pour la sous-préfecture, les habitants de Hérico auront bientôt un laboratoire moderne et des équipements, grâce à la mobilisation des ressortissants de Hérico (diaspora et locaux).

C’est sous la houlette de l’UDH à travers M. Lamarana Diallo et son équipe, que les ressortissants de Hérico ont été sollicités pour la construction d’un laboratoire estimé à 7 000 $ et 8 000 € pour les frais du container d’équipements et de matériels sanitaires. Les fils et filles de Hérico de partout ont répondu massivement à cet appel de l’UDH.

A ce jour, 98% du montant destiné à la construction du labo a été collecté, ainsi que Container 5 500 € sur les 8 000 €. Donc il reste 2 500 € à compléter pour le container. Les travaux du labo avancent à pas de géant et la construction du local est terminée à 80%.

Pour information, voici les montants collectés par pays :

Pays Montant alloué Montant collecté
 

Guinée

 

1 500 $

25 000 000 GNF

dont 6 000 000 GNF par les ressortissants vivant à Labé)

Angola 1 000 $ 500 $
Sénégal 500 $ En cours
Guinée Bissau 1 000 $ 650 000 CFA (1 000 $)
Gambie 1 000 $ 1 000 $
Londres 500 £ 6 000 000 GNF (500 £)
Canada 500 $ CAD 460 $ USA
USA 1 000 $ 700 $ 1er partie et 400 $ en cours
France 500 € 610 €
Belgique 1 000 € 1 000 €
Espagne 1 000 € En cours
 

Bonnes volontés

Mme Diallo Diariatou Bounkougna vivant aux USA  

500 $ USA

 

Total

6 000 $ / 500 $ CAD /

 500 £ / 2 500 €

6 660 $ / 500 £

1 610 €.

 

En plus de ces montants mentionnés sur le tableau ci-dessus, d’autres bonnes volontés ont généreusement contribué :

  • Gambie : don de 1 500 € pour le transport du container du port à Hérico ;
  • Ressortissants de Lélouma en Belgique : 4 000 € pour le transport du container de la France en Guinée.

Pour terminer, le bureau de l’UDH à travers son président Elhadj Boubacar Guiléré Bah, tient à remercier l’ensemble des ressortissants de Hérico qui se sont mobilisés pour la concrétisation de ce beau projet. Ce n’est qu’en se donnant la main que notre sous-préfecture pourra avancer !

Nous en appelons aux autres pays et à toutes les bonnes volontés afin d’atteindre l’objectif du projet et permettre à nos parents de Hérico et ses environs de bénéficier d’équipements modernes pour la santé.

Enfin une bibliothèque pour Hérico !

IMG_3456Comme annoncé dernièrement, Hérico dispose désormais d’une bibliothèque de plusieurs centaines de livres du primaire et du collège. Cette bibliothèque, inaugurée le 9 janvier dernier, est le fruit d’une belle collaboration entre les ressortissants de Hérico vivant au Canada et ceux vivant en Guinée.

Ce geste s’inscrit dans une action plus globale visant à mobiliser toutes des ressources de Hérico (Diaspora et Locaux) pour porter des projets qui ambitionnent d’améliorer les conditions de vie de nos parents vivant à Hérico. À cet effet, ce sont plusieurs projets sociaux qui ont été lancés dans la foulée de l’inauguration de la bibliothèque.

IMG_3453Les enfants de Hérico pourront dorénavant accéder à une grande variété de livres, leur permettant de diversifier leurs apprentissages et d’assouvir leur soif de savoirs et de découvertes. De ce fait, les livres envoyés du Canada sont très diversifiés et couvrent des matières telles que le français, l’anglais et les mathématiques, en plus de matériel pédagogique.

À ce propos, il convient de souligner l’apport inestimable de certains organismes personnes qui ont rendu possible la réalisation de ce projet :

  • Mamadou Dian Bah Pelly vivant au Canada, initiateur du projet, qui a collecté et contribué financièrement à l’envoi des livres à Conakry ;
  • Idrissa Diallo vivant au Canada, pour avoir participé à la collecte des lives;
  • Diao Diallo, vivant aussi au Canada, qui a coordonné avec Dian la mise en œuvre du projet, pris en charge une partie des frais d’envoi des livres, ainsi qu’une partie des frais de mise en œuvre de la bibliothèque à Hérico ;
  • Amadou Oury Baldé Doghel, qui a coordonné le projet en Guinée, assuré la réception, le stockage l’acheminement, ainsi que la prise en charge d’une partie des frais de mise en œuvre de la bibliothèque ;
  • Le bureau de UDH-CANADA qui a payé une partie des frais de transport des livres.
  • Le bureau de l’AJEPH (Conakry) qui a réalisé le tri et l’étiquetage des livres pour faciliter la gestion.

Faty Diallo pour UDH-CANADA

Une Ambulance pour Hérico : le projet se concrétise

Voir les cotisations par pays à la fin de l’article

Après plusieurs mois de sollicitations et de rencontres, suite à la lettre n°002/UDH/ 2018 du mars 2018 adressée à l’ensemble des ressortissants de Hérico, le projet « Une ambulance pour Hérico » commence enfin à se concrétiser !
En effet, grâce à la mobilisation des ressortissants de Hérico (diaspora et locaux), la sous-préfecture pourra bientôt se doter d’une ambulance.

De ce fait, à ce jour, sur les différents pays sollicités, plusieurs ont répondu favorablement à l’appel et plusieurs milliers de dollars ont été collectés grâce à la générosité des fils et des filles de Hérico vivant en Guinée et à l’étranger. A travers ce projet, les ressortissants de Hérico ont fait preuve d’un bel engagement et d’un élan de solidarité sans commune mesure, afin de mettre fin au calvaire des malades.
A ce propos, le bureau de l’UDH à travers M. Lamarana Diallo et son équipe, initiateurs du projet à travers l’UDH, se disent très ravis de cet élan de générosité de la part des ressortissants de Hérico et remercient chaleureusement tous ceux qui se sont mobilisés pour la concrétisation de ce beau projet.
Il convient d’ailleurs de souligner que l’acquisition de cette ambulance permettra de sauver plusieurs vies, grâce à une évacuation plus rapide des malades, notamment les femmes sur le point d’accoucher, vers les centres urbains disposant de structures sanitaires plus adaptées.

Les prochaines étapes du projet consisteront à l’acquisition et à l’équipement de l’ambulance. A cet effet, les démarches sont déjà entamées pour l’achat d’un véhicule adapté. D’ailleurs, Tout ressortissant qui souhaite prendre part à ce noble projet est invité à prendre contact avec M. Lamarana Diallo, 1er vice president de l’UDH et suppléant du député uninominal, M. Adama Oury Diallo, 2eme vice-président, maire de Hérico, ou M. Ibrahima Djigué Barry, trésorier de L’UDH.

Pour terminer, il convient de remercier l’ensemble des ressortissants de Hérico qui se sont mobilisés pour la concrétisation de ce beau projet. Ce n’est qu’en se donnant la main que notre sous-préfecture pourra avancer !

Faty

Pour information, voici les montants collectés par pays :

Pays Montant promis Montant collecté
Angola 2 000 $ 1 500 $
Gambie 1 000 $ 1 000 $
Guinée 1 500 $ 1 500 $
Guinée Bissau 1 000 $ 1 000 $
Sénégal 1 000 $ En cours
États Unis 2 000 $ 2 000 $
Belgique 2 000 € 1 250 €
Grande Bretagne 1 500 £ 1 000 £
France 1 000 € 0
Mozambique 1 000 $ En cours
Congo 500 000 CFA 0
Suisse 500 € 1 500 000 GNF
Pays Bas 500 € 0
Allemagne 500 € 0
Liberia 500 $ 0
Sierra Leone 500 $ 0
Canada 500 $ canadien 400 $

Publication du calendrier électoral

Chers(ères) membres de l’AJEPH et ressortissants de Herico,

Le Conseil déclare officiellement ouverte la campagne électorale en vue de l’élection des membres du Bureau Exécutif central (B.E.C) de l’AJEPH.

Cette campagne se déroulera du mardi 01 août au samedi 12 août 2017 inclusivement.

communiqué_ouverture campagne-1 communiqué_ouverture campagne-2

VIE ASSOCIATIVE ET EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE

Oui, on peut bien ajouter l’expérience de la vie associative dans son CV! Beaucoup parmi nous oublient de le faire ou bien ne savent comment le faire mais la vie associative est l’une des meilleures actions humanitaires et/ou de volontariat qu’on puisse avoir. « Vous travaillez pour le bonheur d’une communauté sans demander de compensations en retour ». C’est bien ça ?

Voilà qui est nettement apprécié en milieu professionnel et par les organisations internationales (onusiennes surtout) mais voilà qui démontre aussi votre détermination à soutenir les nécessiteux par vos acquis et vos compétences (vos ressources). C’est bien que cette expérience ne soit pas que celle d’un simple membre mais celle d’un membre actif dans une organisation/association active. Ça ne veut pas dire non plus que vous devez forcement occuper un poste de responsabilité pour AGIR non plus.

Un simple membre peut contribuer à l’organisation d’une journée de reboisement, de sensibilisation ou de mobilisation sociale ; il peut profiter de la création des commissions d’organisation pour s’y mettre ou bien profiter des élections pour occuper un poste de responsabilité et être vraiment actif (visiblement utile). Il n’y a pas à craindre à occuper un poste car généralement même en milieu professionnel votre employeur vous formera ou vous orientera dès qu’il vous recrute. Vous devez donc être curieux et bien déterminés à apprendre et vous maitriserez ce dont vous avez besoin pour bien fonctionner.

Pour bien réussir sa vie ou son expérience associative il faut vraiment être actif ; participer aux réunions (présence physique), partager ses idées (présence morale), contribuer ses biens (cotisations et dons), et sacrifier ses talents pour la réussite de l’ensemble. Au cas où vous occupez un poste, changez la routine ! Yandi ! Intéressez-vous plutôt à votre impact, ce qui est visible et utilisable dans le long terme.

Pour ce faire, si vous organisez un match de football (comme c’est souvent le cas), rendez-le utile en sensibilisant sur le SIDA, le mariage, le reboisement, l’agriculture ou en distribuant des cadeaux (cahiers, livres, etc) aux meilleurs élèves devant tout le monde. Les matchs sont souvent transmis en direct, non !? Votre sensibilisation sera en direct aussi et touchera beaucoup plus que les membres. Plus important vous contribuerez sans le savoir à pousser une autre communauté, une autre association à AGIR comme vous ou du moins à se mesurer à la vôtre. Voilà une tache d’huile ! Voilà un impact ! Changez la routine en jouant votre rôle comme si c’était vraiment votre emploi pour lequel vous sortez le matin et revenez le soir. Si vraiment ce n’est pas votre emploi, sachez que les recruteurs, tous fans du volontariat et de l’humanitaire, vous demanderont ce que concrètement vous avez fait de votre expérience en association. Par-dessus tout l’islam nous enseigne que chacun de nous est comptable de ses actes (et responsabilités).

Espérons que vous ne vous limiterez pas à dire que vous étiez simple membre ou simple responsable qui recevait et exécutait des ordres de l’assemblée générale.
S’il vous plait mettez cette expérience dans vos CV et citez les activités (expériences) pertinentes liées à votre carrière. Mais faudrait pas les citer sans les avoir vraiment fait s’il vous plait car un membre qui ment pour ou sur une organisation peut la nuire définitivement(Attention!).
Ajouter cette expérience dans votre CV peut réduire beaucoup d’espaces vides dans vos CV et permettra à votre potentiel recruteur de savoir que vous ne vous limitez pas seulement à subir ce qu’un système en faillite vous a imposé. «La recherche de l’emploi doit être un emploi à temps plein », c’est pas moi qui le dis. Bonne chance à tous les chômeurs de Herico! Juste ma modeste contribution.

Abdoul Khalighi DIALLO (Environnementaliste)

ONG AJEED (Association Guinéenne d’Eveil au Développement Durable)