Ce sont quatre (4) centres de santé de la préfecture de Lelouma (Parawol, Diountou, Sagalé et Herico) qui viennent de bénéficier d’un projet d’aménagement des points d’eau. C’est un projet sous financement de la Banque mondiale et, confié à l’UNICEF. Le montant de son financement n’est pas connu pour l’heure.

A HERICO,  les travaux ont effectivement démarré le 4 mars 2016. C’est l’entreprise chinoise, GEOSOLS qui est chargée des travaux d’aménagement et d’installations  du forage, le tout sous la supervision du Service National des Points d’Eau (SNAPE).

C’est un forage à pompe à main avec une profondeur de 49m et de 18 m3  /heure. Il est aussi inclus dans le projet, un bloc de latrine. Déjà, une unité composée de 4 femmes et d’un homme est constituée pour veiller au bon fonctionnement et à la gestion du forage, une fois les traveaux terminés.

Docteur Moriba (chef de centre), interrogé par www.herico.org, « s’est réjoui de la réalisation de ce forage qui vient à point nommé, dans son centre de santé. Il (forage), viendra résoudre le problème d’eau au niveau du centre, surtout en cette période de saison sèche. Il souhaite que de telles initiatives se poursuivent dans d’autres contrées de la sous-préfecture qui en ont aussi besoin. Il lance un appel à tous les  ressortissants pour venir en aide à la population  des villages qui souffrent dans divers domaines.  Il espère que les citoyens  feront bon usage de ce précieux don, qui réjouit  à plus d’un titre toutes les autorités de Herico ».

Malgré que la sous-préfecture soit arrosée par des cours d’eaux (le Tormossowol, le Djiguèwol, le Kassifowol, le Safowol, le Djokinwol et le kakrima), la problématique d’eau potable est bien présente et cette denrée tend à devenir rare pendant la saison sèche pour la majorité de la population. Le problème se pose également pour les constructeurs des maisons, les briquetiers et voir mêmes les animaux qui meurent de soif.

A quand le bout du tunnel face à un environnement menacé avec toutes les conséquences que cela engendre et un État qui fuit ses responsabilités ? Wait and see !